Morgen Früh fahren wir ab.

 

 

 

Morgen früh détailMorgen früh fahren wir ab 26×36 2015

Morgen Früh fahren wir ab

encre et lavis sur papier

26×36 cm

michael lilin

2015

 

 

Meine Schritte waren gemessen und ruhig, und soviel ich weiß, ließ ich, indem ich so meines Weges ging, ziemlich viel würdevolles Wesen sehen. Meine Empfindungen liebe ich vor den Augen meiner Mitmenschen zu verbergen, ohne daß ich mich jedoch deswegen ängstlich bemühe, was ich für einen großen Fehler und für eine starke Dummheit halten würde.

(«Mes pas étaient mesurés et tranquilles, et, pour autant que je sache, je laissais sur mon passage une impression gracieuse. J’aime à dissimuler mes sentiments aux yeux de mes semblables, sans pour autant en faire une angoisse, que je considèrerais comme une forte grossièreté.»

—Robert Walser, La promenade, 1917)

 

 

(Attention, cette vidéo est un peu violente.)

Je vous tiendrai au courant dès que je serai arrivé à une conclusion.

je vous tiendrai au courant A4 2015

Je vous tiendrai au courant dès que je serai arrivé à une conclusion.

Stylo, aquarelle et lavis sur papier

21×29,7 cm

michael lilin 2015

 

 

Une technique simple :

Se tenir debout, le dos droit et le regard fixé droit devant soi.

  1.  inspirez longuement par la bouche et le nez.
  2.  expirez doucement par la bouche et le nez, en rentrant au maximum le ventre.
  3. inspirez à nouveau en gonflant son ventre au fur et à mesure de l’inspiration.

Les attributs du clan.

les attributs du clan A4 2015

Les attributs du clan

Stylo et aquarelle sur papier

29,7×21 cm

michael lilin 2015

«Les Attributs sont répartis en trois types : Primaires, Secondaires et de Profession. Quand vous monterez en niveau, vos Attributs primaires augmenteront automatiquement. La valeur totale de vos Attributs primaire au niveau 80 est de 916. Il est aussi possible d’augmenter les Attributs par le biais des objets et des Aptitudes au cours de votre progression. De façon générale, plus vos Attributs sont élevés, plus vous serez puissant.»

Fertilisation.

fertilisation A4 2015

Fertilisation

Lavis, stylo, encre sur papier 21×29,7cm

michael lilin 2015

«Les médiocres terrains, et surtout les mauvais, ne pourront jamais être amendés par des fermiers ; ils n’en ont ni la faculté ni la volonté ; ils afferment à vil prix, font très-peu de profit, et laissent la terre en plus mauvais état qu’ils ne l’ont prise.»

(Voltaire, dictionnaire philosophique, 1764)

Les Fruits Récoltés

Les fruits récoltés 31×41 2015

Les Fruits Récoltés

Crayon, crayons de couleur, encre et lavis sur papier

31×41 cm

michael lilin 2015

 

L’erreur des prétendus gens de goût est de vouloir de l’art partout, et de n’être jamais contents que l’art ne paraisse ; au lieu que c’est à le cacher que consiste le véritable goût, surtout quand il est question des ouvrages de la nature. Que signifient ces allées droites, si sablées, qu’on trouve sans cesse, et ces étoiles, par lesquelles, bien loin d’étendre aux yeux la grandeur d’un parc, comme on l’imagine, on ne fait qu’en montrer maladroitement les bornes?

Jean-Jacques Rousseau, La nouvelle Héloïse.

the blind men strike him down with their sticks.

the blind men2

the blind men3 the blind men strike him down with their sticks 31×41 2015

the blind men strike him down with their sticks.

Encres et crayon sur papier

31×41 cm

michael lilin 2015

 

The streets contain a crowd
    Of blind men tapping their way
    By inches—         
    This man to complain to the grocer
    Of yesterday’s cheese,
    This man to visit a woman,
    This man to take the air.
    Am I to pick my way         
   Through these crickets?—
    I, that have a head
    In the bag
    Slung over my shoulder!
    I have secrets        
    That prick
    Like a heart full of pins.
    Permit me, gentlemen,
    I have killed the mayor
    And am escaping from you.       
    Get out of the way!
      (The blind men strike him down with their sticks.)
 Wallace Stevens, Lettre d’un soldat, 1912—1922

Stillness is a lie, my dear.

Stillness4 Stillness3 Stillness2 Stillness is a lie, my dear 23×30,5 2015

Stillness is a lie, my dear  

Encres, crayons de couleur, et aquarelle sur papier,

23×30,5 cm

michael lilin

2015

 

 

 

To Eva Descending the Stair

Clocks cry: stillness is a lie, my dear;
The wheels revolve, the universe keeps running.
(Proud you halt upon the spiral stair.)

The asteroids turn traitor in the air,
And planets plot with old elliptic cunning;
Clocks cry: stillness is a lie, my dear.

Red the unraveled rose sings in your hair:
Blood springs eternal if the heart be burning.
(Proud you halt upon the spiral stair.)

Cryptic stars wind up the atmosphere,
In solar schemes the titled suns go turning;
Clocks cry: stillness is a lie, my dear.

Loud the immortal nightingales declare:
Love flames forever if the flesh be yearning.
(Proud you halt upon the spiral stair.)

Circling zodiac compels the year.
Intolerant beauty never will be learning.
Clocks cry: stillness is a lie, my dear.
(Proud you halt upon the spiral stair.)

Sylvia Plath

From the archaic bones of the great trees

image image

image

From the archaic bones of the great trees

encre, lavis, aquarelle, mine graphite sur papier

michael lilin 2015

Le Général Gideon Pillow lors de la bataille de Stones River, lorsqu’il quitte le champ de bataille pour se réfugier dans les bois.

This wood burns a dark
Incense. Pale moss drips
In elbow-scarves, beards

From the archaic
Bones of the great trees.
Blue mists move over

A lake thick with fish.
Snails scroll the border
Of the glazed water

With coils of ram’s-horn.
Out in the open
Down there the late year

Hammers her rare and
Various metals.
Old pewter roots twist

Up from the jet-backed
Mirror of water
And while the air’s clear

Hourglass sifts a
Drift of goldpieces
Bright waterlights are

Sliding their quoits one
After the other
Down boles of the fir.

– Sylvia Plath

Opportunities (like golden apples)

Opportunities détail3Opportunities détail

Opportunities détail2Opportunities (like golden apples) 31×41 2015

Opportunities (like golden apples)

Aquarelle et encre sur papier, 31×41 cm

michael lilin 2015

Un autre moment de la carrière du Général Gideon Pillow, quand il est au commandement du fort Donelson, dans le Tennessee, en 1862.

Sachant que le fort va tomber aux mains des soldats de l’Union du Général Ulysse Grant, malgré une tentative de sortie qui faillit être couronnée de succès mais dont les positions gagnées furent inexplicablement abandonnées, Pillow décide de passer le commandement du fort à son second, le Général Buckner, et, se considérant comme une prise trop importante pour être fait prisonnier, il s’enfuit en traversant la rivière Cumberland sur une barque à fond plat.

La chute du fort entraînera également la chute de Nashville.

Battle_of_Fort_Donelson

Kurz & Allison, Battle of Fort Donelson, lithographie, 1887

The sound of the land that is full of the wind that is blowing.

The sound of the land full of the wind that is blowing5The sound of the land full of the wind that is blowing7 The sound of the land full of the wind that is blowing6 The sound of the land full of the wind that is blowing, 30×40, 2015

The sound of the land that is full of the wind that is blowing

encre de chine, crayons de couleur, stylo uniball, feutre, aquarelle et lavis sur papier,

30×40cm

michael lilin 2015

Le Général J. Gideon Pillow (1806—1878) est un juriste et homme d’affaires américain, qui a été officier dans l’armée confédérée lors de la guerre de Sécession.

Plusieurs faits d’armes de Pillow sont saillants dans la carrière militaire de ce notable du Tennessee. Celui qui est évoqué date de deux ans avant la fin de la guerre de Sécession, lors de la bataille de Stones River. Alors qu’il commandait une brigade de la division du Général Breckinridge, celui-ci le retrouve dissimulé derrière un arbre pour éviter le combat.

Le titre est tiré dune poésie de Wallace Stevens.

 

L’apparence de la diversité.

 

L'apparence de la diversité détail

L'apparence de la diversité 23×30,5 2014

L’apparence de la diversité

Stylo, aquarelle, lavis sur papier,

23×30,5 cm

michael lilin 2014

 

I live uptown
I live downtown
I live all around

I had money, I had none
I had money, I had none
But I never been so broke that I couldn’t leave town

I’m a changeling
See me change
I’m a changeling
See me change

I’m the air you breathe
Food you eat
Friends you greet in the sullen street, wow!
See me change

(Doors, 1970)

Thank you for visiting our land.

Thank You for visiting our land détail2Thank You for visiting our land détail

Thank You for visiting our land 31×41 2014

Thank you for visiting our land

Encre de chine, lavis, aquarelle, feutre et crayons de couleur sur papier, 31×41 cm

michael lilin 2014

 

I don’t mean to make you cry.
I mean nothing, but this has not kept you
From peeling away my body, layer by layer,

The tears clouding your eyes as the table fills
With husks, cut flesh, all the debris of pursuit.
Poor deluded human: you seek my heart.

Monologue for an onion (2003)
Suji Kwock Kim

Don’ let me be misunderstood

image

Don't let me be misunderstood, 2014
Don’t let me be misunderstood, 2014

Don't let me be misunderstood 31×41cm 201471 Don't let me be misunderstood 31×41cm 201470 Don't let me be misunderstood 31×41cm 201469

(version 1, sans le texte)
(version 1, sans le texte)

Don’t let me be misunderstood,

aquarelle encre, stylo sur papier,

31×41 cm

michael lilin 2014

 

Baby you understand me now
If sometimes you see Im mad
Doncha know that no one alive can always be an angel?
When everything goes wrong you see some bad

If I seem edgy
I want you to know
I never meant to take it out on you
Life has its problems
And I get more than my share
But thats me one thing I never mean to do

JEB at Gettysburgh : pride.

JEB at Gettysburgh-pride détail3 JEB at Gettysburgh-pride (30×40)×2 2014 JEB at Gettysburgh-pride détail

Le général Jeb Stuart était réputé pour le soin qu’il apportait à sa tenue. Considéré pour ses qualités militaires, il est décrit comme calme, ferme, pointu, actif et entreprenant, abstinent ; cependant, il fait réaliser ses uniformes sur mesure, décore son chapeau de plumes d’autruches, porte une cape, orne la tunique de galons dorés. Il offrira même un de ses uniformes au général Jackson, pour qu’il ait plus la prestance que Stuart associe à leur grade.

JEB at Gettysburgh : pride

crayon de couleurs, crayon, stylo, lavis et aquarelle sur papier

60×40 cm, michael lilin 2014

J_E_B_Stuart_Richmond

JEB at Gettysburgh : greed

Capture d’écran 2014-12-01 à 18.04.38

JEB at Gettysburgh-greed 36×48 2014
JEB at Gettysburgh, Greed.

Capture d’écran 2014-12-01 à 18.04.17

JEB at Gettysburgh : Greed

JEB Stuart, général de cavalerie sudiste, dandy et indispensable à la stratégie du Général Lee, est chargé pendant la bataille de Gettysburgh de rejoindre les troupes en contournant les armées nordistes et en les coupant de leur vivres, matériel et munitions.

Prenant sa mission à cœur, au lieu de les détruire, il s’alourdit des prises de guerre et, ralenti et encombré, se perd dans les montagnes. Il finit par arriver trop tard sur le champ de bataille, et sera froidement accueilli par Lee par ces mots : “Bien, Général, vous êtes enfin là.

stylo, crayons de couleur, encre, lavis et aquarelle sur papier

36×48cm, michael lilin 2014

michael lilin

« If they don’t like him that way
They won’t like me after today
I’ll be standing right by his side when they say
He’s a rebel and he’ll never be any good
He’s a rebel cause he never does what he should
Just because he doesn’t do what everybody else does. » (1)

Lorsque nous l’avons sollicité pour un achat, il nous a envoyé une pochette Canson de collégien en ajoutant « je peux vous en faire d’autres pour la semaine prochaine ». Derrière cette (fausse) désinvolture, on trouve des dessins extrêmement fouillés, ce n’est pas la moindre des contradictions. Michael Lilin a toujours beaucoup dessiné et très bien, mais c’est la première fois qu’il fixe son univers avec autant d’exigence, comme si tout cela était dans sa tête depuis un long moment et attendait. Quel univers ? Des paysages imaginaires où des chemins se creusent, des couloirs deviennent sinueux, des choses s’imbriquent les unes dans les autres, des excroissances végétales (branche d’arbre mais aussi bois de cerf) poussent, une forme de surréalisme aujourd’hui. Il y a des maisons simplifiées, aussi des sortes de mirador ou de chaise démesurément haute d’arbitre, souvent en équilibre instable ou renversés, des boîtes qui s’ouvrent ou se ferment. Lorsqu’il y a des humains cela devient encore plus complexe, les corps au feutre fin et plutôt rouges sont surmontés de masques à têtes animales, les hommes sont affublés d’un long cou, parfois aussi ils portent des armures moyen-âgeuses.. Arrivent-ils ou partent-ils? Sont-ils les bienvenus ou la cible d’un doigt inquisiteur pour une culpabilité d’origine inconnue? Souvent, les bras écartés, ils planent ou lévitent. Michael Lilin connaît-il ce générique de Folon pour la télévision dans les années quatre-vingt? Des personnages planants sur une musique mélancolique annonçaient la fin des programmes et la neige persistante sur l’écran. Les ciels aquarellés sont toujours travaillés, les nuages en enfilade, mais s’agit-il de nuages ou de fumée? Michael Lilin connaît particulièrement bien la culture anglosaxone et germanique, et ce n’est pas un hasard s’il passe d’une langue à l’autre dans les titres de ses dessins. Proverbes, citations, expressions confèrent aux oeuvres une dimension quasi métaphysique: « Il sera convoqué prochainement devant la commission… ». Il y a une parenté avec l’oeuvre rare d’Eugen Schönebeck, les dessins de 1963 où des personnages disproportionnés (corps chétif, grosse tête) deviennent inquiétants. « Il montre un aspect sombre, tabou, de la vie cernée par la société. Mais certains dessins contiennent de l’humour… » (2) Chez Michael Lilin une sorte de Krazy Kat peut aussi surgir dans un terrifiant engin de travaux publics et, jubilatoire, il est là pour détruire.

Catherine Laubier, Yves Brochard

(1) The Crystals, He’s a rebel

(2) Eugen Schönebeck, Die Zeichnungen, Galerie Nolan-Judin, Berlin 2011

folonDSCF3277 copie